"La moindre touffe d'herbe..." (J. Cabanis)


"L'oubli, est-ce ce cela que nous devons aux morts ? A les voir s'éloigner, se dissoudre peu à peu à mesure qu'ils sont oubliés, et disparaître complètement quand leur nom ne dit plus rien à personne, la détresse qu'on éprouve est celle d’une grande injustice. Chaque vie humaine aurait mérité qu’on s’y arrête, et de demeurer. La plus humble a sa grandeur, et pas une ne ressemblait à aucune autre. Ainsi, dans un paysage devant lequel on passe vite et en regardant à peine, chaque détail, chaque couleur, la moindre touffe d'herbe, mériterait d'être vue avec amour, et immortalisée. Les peintres le savent bien mais presque toujours le peintre manque, et tout fuit" (J. Cabanis : Le Bonheur du jour, 1960 ; le Livre de Poche, 1966, p. 50)

#JoséCabanis

Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Archives