"Je ne manquerai pas d'aller voir Montesquieu..." (Stendhal)



S'il y a un autre monde, je ne manquerai pas d'aller voir Montesquieu. S'il me dit : “Mon pauvre ami, vous n'avez pas eu de talent du tout”, j'en serais fâché mais nullement surpris. Je sens cela souvent, quel œil peut se voir soi-même ? (...) Je vois clairement que beaucoup d'écrivains qui jouissent d'une grande renommée sont détestables. Ce qui serait un blasphème à dire aujourd'hui de Chateaubriand sera un truisme en 1880. En paraissant vers 1803, le Génie du Christianisme m'a semblé ridicule. Mais sentir les défauts d'un autre, est-ce avoir du talent ? (Stendhal, Vie de Henry Brulard ; O.C., Le Cercle du bibliophile, 1968, t. 1, p. 9).

#Stendhal

Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Archives